L’assurance temporaire : Solutions efficaces et souples

Tout propriétaire de véhicule motorisé est dans l’obligation de couvrir leur bien, sachant que l’absence du certificat d’assurance au moment de la conduite du véhicule donnera lieu à des sanctions variées. Heureusement, les offres d’assurance sont nombreuses et faciles d’accès, et certaines sont particulièrement économiques, à l’instar de l’assurance temporaire pour automobile. Cette dernière est-elle avantageuse pour autant ?

Assurance temporaire : à quoi s’en tenir ?

En souscrivant une assurance provisoire, l’on choisit une couverture de courte durée (de 1 à 90 jours), qui ne concerne donc que les sinistres ayant cours dans le cadre de cette période. Cette forme d’assurance est une alternative de premier choix pour les petits rouleurs (de 2 jours par semaine au maximum), les conducteurs occasionnels ou, surtout, pour les situations à caractère passager comme les visites à l’étranger ou l’emprunt de voiture. De ce fait, étant donné ce temps d’assurance très limité, il est devenu impossible pour l’assureur de fournir une couverture au-delà de la garantie RC, sachant que l’adhérent ne paie pas de cotisations à proprement dire. En l’occurrence, les risques sont optimaux pour les fournisseurs d’assurance temporaire.

Cela dit, étant donné que l’assurance est un secteur assez évolutif, il semble qu’aujourd’hui, certaines garanties sont devenues des options automatiquement incluses dans les offres :

  • La garantie défense et recours
  • La garantie personnelle du conducteur
  • L’assistance panne et accident

Les avantages de l’assurance temporaire pour auto.

La mise en ligne des prestations en matière de couverture pour automobile a grandement facilité la vie des propriétaires de voiture, sachant que le certificat d’assurance auto est maintenant disponible en quelques minutes. En l’occurrence, l’assurance tempo pour voiture a grandement profité de la numérisation. Le premier bénéfice de cette forme d’assurance de courte durée est d’ailleurs l’absence presque totale de formalités. Effectivement, si la paperasse est limitée au permis et à la carte grise, il arrive pourtant très souvent que le fournisseur d’assurance temporaire dispense le souscripteur de l’envoi de ces deux documents.

Par ailleurs, en dehors de la rapidité en matière de souscription, il faut aussi noter que l’assurance provisoire est une occasion pour l’assuré d’économiser, voire de minimiser ses dépenses auto. En effet, en définissant bien sa période de couverture, le souscripteur peut réduire sa facture d’assurance, en comparaison avec ce qu’il aurait dépensé en souscrivant une assurance classique. Il aura aussi le bénéfice de dépenser exactement ce qu’il faut.

Les conditions de l’assurance tempo.

Outre des garanties plus ou moins limitées, l’assurance provisoire pour véhicule n’est pas sans emporter quelques contraintes, que ce soit à la souscription ou à la réalisation du contrat. D’abord, le conducteur au nom duquel l’assurance provisoire a été conclue doit être assez expérimenté en matière de conduite, à savoir : avoir un permis de 2 ou 3 ans révolus et être âgé de plus de 21 ans (voire 23 ou 25 chez certains assureurs). Certains assureurs exigent une déclaration sur l’honneur quant à l’absence de toute situation compromettante : suspension ou annulation de permis, profil d’assuré résilié ou malussé, etc. Certaines règles contractuelles peuvent s’y ajouter, à ne citer que la clause de conduite exclusive, des exclusions de garanties…